Le bébé au dos

Publié le par Koukla Tabi

portage-enfant--Feldzer.jpg Si je n'avais qu'un seul conseil à donner aux mamans, c'est bien de porter bibounet au dos à l'Africaine. Passés les premiers moments où l'on se demande si le pagne va vraiment tenir notre petit bout - surtout quand on comprend que c'est le haut de l'attache qui fait tout le travail -  on s'aperçoit que c'est infiniment pratique. 

 

Photo Gérard Feldzer- France Info


A Dakar, point de trottoir digne de ce nom,  le sable aime taquiner nos orteils dans nos tongs, certaines routes ne sont pas goudronnées et sont d'ailleurs appelées "pistes", et surtout, il y a un nombre incalculable d'obstacles. Entre les vendeurs installés le long de la route, les tas de graviers des chantiers, les bouts de ferrailles, les canalisations à ciel ouvert, les revêtements déformés par les racines des arbres, les trous, les morceaux de plots en ciment qui pour une raison mystérieuse sont disséminés partout dans la ville, les trottoirs qui n'ont pas tous la même hauteur, ce n'est même pas la peine d'imaginer un instant sortir avec une poussette. Quant au porte-kangourou, personnellement, il me scie les épaules et fatigue mes pauvres vertèbres cervicales. 

 

Au dos, le bébé est heureux. Tellement heureux, qu'il a tendance à s'endormir, ce qui, avouons-le, est parfois pratique ! La maman aussi est heureuse. Certes, on sent le poids du bébé, mais on a les mains libres, et l'on n'est pas déséquilibrée vers l'avant comme avec le porte-kangourou. Avoir les bras dégagés change la vie, je vous assure, que ce soit pour se promener ou aller faire les courses. C'est une formule économique, pas la peine d'acheter une écharpe dans un magasin spécialisé à 75 euros, un pagne suffit. Cela facilite grandement la vie de la maman qui a un bébé un peu difficile qui ne veut pas rester dans son transat ou sur un tapis d'éveil. Et vu le nombre de sites internet qui vante les mérites du portage pour l'équilibre affectif du bébé, on se dit que pour une fois, on est vraiment dans le coup. Et puis, cela oblige à se tenir droite et à resserer les abdos...

 

Bébé au dos Koukla

 

Les premiers jours, je n'osais pas sortir dans la rue avec bébé au dos, on me remarque déjà tellement en tant que toubab au Sénégal que je ne voulais pas en rajouter. Mais finalement, les Sénégalais sont tellement habitués à voir les bébés au dos, que je n'ai eu que très peu de remarques, qui sont, de toute façon, positives. 

 

Pour celles qui voudraient tenter l'expérience, demander de l'aide les premières fois, ne portez pas bébé avant trois mois, renforcer le pagne en le repliant au niveau de la nuque pour soutenir le cou de votre bébé quand il est petit ou quand il dort, enfin, rentrez les bras à l'intérieur du pagne quand il pique un petit roupillon. 

 

Et pour les papas costauds,  le porte-kangourou reste d'actualité, ne pensez pas que je suis contre le partage des tâches. 

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marine 20/08/2014 13:59

bonjour, je suis étudiante puericultrice, je fais un travail sur le portage et je voulais savoir si je pouvais utiliser vos photos s'il vous plaît?
respectueusement
marine

Damien 20/03/2013 16:24

Les papas ne peuvent-ils pas essayer de porter bibounet sur le dos ?