Les bonnes récoltes 2012 ne suffiront pas à faire disparaître l'insécurité alimentaire au Sahel

Publié le par Koukla Tabi

champ-de-mil---photo-Tekrur.jpg 

Les bonnes récoltes de céréales au Sahel en 2012 viennent rappeler que la faim n'est pas fatalement liée à un problème de production mais qu'elle est le résultat des difficultés d'accès aux produits alimentaires que ce soit à cause de conflits armés ou des prix qui restent élevés sur les marchés.

Les chiffres de la bonne campagne céréalière du Burkina Faso publiés en janvier par le ministère de l'Agriculture et de la sécurité alimentaire ont confirmé la tendance à la hausse de la production dans les pays de la région.

La récolte de céréales au Burkina Faso s'est élevée à 4,9 millions de tonnes en 2012, en hausse de 33,6% par rapport à 2011, soit un million de tonnes de plus que la moyenne quinquennale.

La récolte pour les neufs pays du Comité permanent Inter Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) qui comprend le Sénégal, le Mali ou encore le Niger s'élève à 22,4 millions de tonnes en 2012 contre 16,4 millions de tonnes en 2011 et une moyenne quinquennale de 16,8 millions de tonnes.

Malgré ces bons niveaux de production, 10,3 millions de personnes demeurent dans l'insécurité alimentaire au Sahel , selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations-Unies.

 

 

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article