Les subventions à l'énergie au Sénégal : "un fardeau" pour le contribuable, selon le FMI.

Publié le par Koukla Tabi

Les subventions aux prix de l'électricité et aux produits pétroliers au Sénégal sont "un fardeau difficilement supportable pour les finances publiques et peu justifiable dans la mesure où seule une faible part de ces subventions profite aux plus démunis", a affirmé mercredi le Fonds monétaire international (FMI) dans un communiqué.

L'institution internationale enfonce donc le clou après la publication le mois dernier d'un rapport contre les subventions dans le secteur énergétique en Afrique subsaharienne au motif que l'argent ainsi utilisé détournerait le financement d'une meilleure protection sociale.

Au Sénégal, les subventions énergétiques ont coûté au contribuable plus de 160 milliards de francs CFA (244 millions d'euros) en 2012, selon le FMI, un montant qui devrait baisser en 2013 même s'il devrait rester élevé, a précisé le FMI sans en estimer le volume.

En juin 2011, le Sénégal a connu des émeutes de l'électricité en raison de coupures chroniques dans la capitale dues à la vétustesté des installations, une sous-capacité structurelle de production et des difficultés de paiement du combustible pour faire tourner les centrales électriques de la compagnie nationale d'électricité.

Le FMI préconise ainsi la réduction graduelle des subventions et l'accélération de la mise en œuvre de la stratégie de réforme du secteur. "Ya qu'à" - "Faut qu"on"...

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article